Tendance dans le secteur de l’immobilier:

8 personnes sur 10 et notamment ceux qui sont dans le Sud Est de la France ont franchement exprimé leur espoir. 2017 est une bonne année pour acquérir des logements. L’écrasante majorité des personnes interrogées dans cette contrée de l’Hexagone partage cet avis. 56% parlent d’amélioration et 35% notent une stabilisation du marché du logement d’Octobre à Décembre 2016.

Facile de devenir un primo-accédant

Tout est expliqué par l’attractivité des taux d’intérêt dans la pierre. Les ménages français sont très séduits par l’idée de pouvoir devenir des primo-accédants. Cette étude du CS affiche la tendance des ménages français, dans le Sud Est de la France, pour cette année. Les potentiels acquéreurs affichent clairement leur souhait et leur optimisme quant à investir dans le résidentiel. 8 interrogés sur 10 se disent séduits par les opportunités offertes par le marché de l’immobilier. 74% pensent que les taux resteront toujours attractifs cette année.

Confirmation de la tendance

L’état d’esprit des consommateurs a changé. En 2014, l’optimisme n’était affiché que par 4 personnes sur 10. Mais avec l’évolution positive du marché et des taux, il y eut un revirement de la tendance. Elle était remontée à 67% en Janvier 2016 pour atteindre même 77% au cours de la même période rapporte cette étude qui fut effectuée en Septembre 2016.

Secteur rassurant pour investir

Les professionnels du Sud Est ont également livré leurs prévisions sur les prix et les volumes de transactions pour les 12 prochains mois. L’enquête note la confiance des investisseurs dans le Sud Est de la France dans ce secteur. Pour 67% des répondants, les prix de vente dans le neuf resteront stables. 24% s’attendent au renchérissement et 5% estiment que les prix vont même baisser cette année L’achat dans le neuf augmentera de 45% selon la majorité des sondés.

Les acteurs devenus dynamiques

Dans l’ancien, les professionnels s’attendent cette année à une stabilisation. Soit 54% des personnes enquêtées. 20% estiment que la baisse et l’augmentation ne sont pas à écarter cette année en ce qui concerne le prix des logements anciens. Au niveau de la transaction et des opérations qui y tournent autour, entre 2015 et 2016, l’étude révèle une hausse cumulée de 20%. Cela s’explique par le dynamisme des différents acteurs dans le secteur : organismes prêteurs, l’Etat, les emprunteurs et les sites de crédit en ligne. Le prêt en ligne a contribué à booster l’emprunt et à relancer la concurrence des prêteurs au profit des emprunteurs.

ARTICLES SIMILAIRES

Vous vous apprêtez à souscrire un crédit ? Lorsque vous souhaitez emprunter auprès de votre banq...

L’âge n’est pas du tout un obstacle pour investir dans l’immobilier. Effectivement, les retra...

Les conséquences d’un divorce ne s’arrêtent pas uniquement au partage des biens, aux questions...