Des innovations pour relancer le PTZ

pret-taux-zero

Le Prêt à Taux Zéro a été révisé concernant les conditions d’octroi et certaines modalités. L’objectif est de pouvoir élargir cette avance d’argent aux primo- accédants d’un logement neuf ou ancien. Les nouvelles dispositions révisent à la hausse le montant d u PTZ pour que les zones classées tendues puissent attirer les nouveaux propriétaires.

Première grande innovation, le PTZ est renforcé, élargi sur tout le territoire national pour permettre à tous les ménages, notamment ceux qui sont peu munis d’accéder à la propriété d’un logement comme résidence principale.

Chaque zone est catégorisée

Autre innovation, un ménage qui n’a pas été propriétaire de sa résidence principale durant deux années est à nouveau éligible. Sans frais de dossier ni d’intérêts. Il est à contracter auprès des banques ayant signé un accord avec l’Etat et la société de gestion du dispositif.

Le PTZ est conditionné par le coût de l’opération, le nombre de personnes qui vont habiter le logement, les ressources du ménage et la tension où aura lieu le logement à acheter. Il faut compter quatre zones : A,B1,B2, C. chaque zone est catégorisée.

Le montant du PTZ représente les 40% du coût maximal de l’opération. Toutes les taxes sont comprises. Cela inclut le coût de la construction,, de l’achat et des frais de négociations non compris les frais du notaire et les droits d’enregistrement.

Révision à la hausse du montant du prêt

Pour une personne seule en Zone A (Paris) , le coût maximal de l’opération est de 150 000 euros. Le montant maximum du PTZ est de 60 000 euros. Pour un ménage de 4 personnes en zone C (zone rurale) , le coût maximal de l’opération est de 200 000 euros. Le montant maximal du PTZ est de 80 000 euros.

Pour 3 personnes en zone B2 (banlieue) , le coût maximal du projet est de.187 000 euros, le montant maximal du projet est de 74 800 euros. (source Ministère du Logement). Dans une zone B1 (grande ville), un ménage ayant un revenu mensuel d’environ 3000 euros pouvait auparavant avoir un PTZ de 50 000 euros, pourra maintenant obtenir 78 000 euros.

Outre la révision à la hausse du montant du PTZ, la durée du prêt, assortie d’un différé assez long, constitue également une innovation pouvant relancer la demande de PTZ auprès des établissements agréés par l’Etat. .

ARTICLES SIMILAIRES

Vous vous apprêtez à souscrire un crédit ? Lorsque vous souhaitez emprunter auprès de votre banq...

L’âge n’est pas du tout un obstacle pour investir dans l’immobilier. Effectivement, les retra...

Les conséquences d’un divorce ne s’arrêtent pas uniquement au partage des biens, aux questions...